( 0 )

Un pays, des univers

Accueil  >  Un pays, des univers

Un pays, des univers

Vallée de l'Auvézère

Les ressources de l'eau vive

L’Auvézère est la sœur jumelle de l’Isle qu’elle rejoint à quelques kilomètres de Périgueux. Née à la frontière de la Corrèze, non loin de Pompadour, elle est une des voies qui mènent au cœur du Périgord. Un chemin parallèle, presque buissonnier. Elle a favorisé l’épanouissement des industries naissantes et la métamorphose progressive et harmonieuse de la vie quotidienne. Si le Périgord est principalement connu pour ses trésors préhistoriques, la vallée de l’Auvézère est en quelque sorte sa face cachée. Elle témoigne de l’éternelle et farouche volonté des Hommes de tirer parti des ressources de leur environnement ; de l’énergie hydraulique naissante au travail du métal, de l’agriculture à l’élevage, ils furent dans ce pays les dignes héritiers de ceux qui les avaient précédés.

Avant que l’on exploite la houille, puis la vapeur au milieu du XIXe siècle, c’est l’eau qui permit le progrès technique et l’industrie rurale. Bien que transformée au fil des siècles, c’est en 1521 que fut construite la forge de Savignac-Lédrier ; sa découverte vous fera revivre l’aube des Hommes du fer. Les petits murets de pierre sèche du Pays d’Ans et les cabanes de bergers qu’on nomme bories bordent ici de bucoliques chemins de randonnée. Entouré de jardins à la française et dominant les environs, trône l’imposant château de Hautefort dont le troubadour Bertran de Born fut le seigneur. L’ancien hospice du château est aujourd’hui l’unique musée d’Aquitaine consacré à l’histoire de la médecine.

A Excideuil, depuis les remparts du XIe siècle, vous aurez pris plaisir à contempler les panoramas de la vallée de la Loue. En rejoignant l’Auvézère, explorez la grotte de Tourtoirac, escorté par des concrétions de toutes sortes : draperies, ailes de papillon ou excentriques. A Thiviers, une première étape gourmande vous attend à la Maison du foie gras. Puis, sur la route de Périgueux, arrêtez-vous à l’Ecomusée de la truffe de Sorges et découvrez les mille manières d’accommoder le diamant noir qui, sans la main du cuisinier, ne serait resté qu’un champignon rare.